munificence

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin munificentia (« générosité »), de munus (« cadeau »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
munificence munificences
\my.ni.fi.sɑ̃s\

munificence \my.ni.fi.sɑ̃s\ féminin

  1. Disposition qui porte à faire de grandes libéralités.
    • …, ces moines, logés nourris et vêtus gratuitement dans des monastères fondés et dotés par la munificence des rois, des seigneurs de terre ou des fidèles, pouvaient donner à des prix très-modiques la publicité aux ouvrages de l’esprit. — (Alphonse de Lamartine, Gutenberg)
    • Ce naïf soldat, […], se crut l’homme le plus heureux du monde, en se voyant propriétaire d’une maison que la munificence de son chef garnit d’un joli mobilier, […] — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Si l’on donne foi au bruit généralement accrédité d’une promesse de subside en hommes et en argent faite par la ville affranchie, […], on aura trouvé le secret de cette munificence. — (Anonyme, Espagne. - Cadiz et Gibraltar, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Melvin Phelps passait de groupe en groupe pour s’excuser que le buffet n'atteigne pas à la munificence de l’an dernier. — (Antoine Bello, Roman américain, 2014)
    • Marius ne possède que deux livrées qu'il doit à la misérable munificence de mon pauvre papa, et je ne crois pas qu'il ait un costume en propre. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Rituel de la mort, 1935)

TraductionsModifier

ParonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier