AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de murder (« meurtre ») avec le suffixe -er (« -eur »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
murderer
\ˈmɝ.dɚ.ɚ\
ou \ˈmɜː.də.ɹə\
murderers
\ˈmɝ.dɚ.ɚz\
ou \ˈmɜː.də.ɹəz\

murderer \ˈmɝ.dɚ.ɚ\ (États-Unis), \ˈmɜː.də.ɹə\ (Royaume-Uni)

  1. Meurtrier.
    • It was two o'clock when she came to herself and called for the police. The murderer was gone long ago; but there lay his victim in the middle of the lane, incredibly mangled. The stick with which the deed had been done, although it was of some rare and very tough and heavy wood, had broken in the middle under the stress of this insensate cruelty. — (Robert Louis Stevenson, Strange Case Of Dr Jekyll And Mr Hyde, 1886)
      Il était deux heures quand elle revînt à elle et alla chercher la police. Le meurtrier était parti depuis longtemps ; mais sa victime gisait au milieu de la chaussée, incroyablement mutilée. Le bâton avec lequel l'acte avait été commis, bien qu'il fût d'un bois rare, très robuste et lourd, s'était cassé en deux sous l'insistance d'une cruauté insensée.
    • I had never defrauded a man of a farthing, nor called him knave behind his back. But now the last rag that covered my nakedness had been torn from me. I was branded a blackleg, card-sharper, and murderer. — (W. B. M. Ferguson, Zollenstein, 1908)
      Je n'avais jamais escroqué un sou à qui que ce soit, ni n'avais traité de canaille quelqu'un derrière son dos. Mais maintenant la dernière guenille qui couvrait ma nudité m'avait été arrachée. J'étais considéré comme un tricheur, un dupeur, un meurtrier.

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

PrononciationModifier