Étymologie

modifier
(Siècle à préciser) Du latin mutilatio.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mutilation mutilations
\my.ti.la.sjɔ̃\

mutilation \my.ti.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de mutiler.
    • Au Proche-Orient en tout cas, la mutilation n’est jamais chargée d’une connotation positive, sauf quand il s’agit de marquer l’appartenance à un groupe. — (Didier Devauchelle, Égypte, Soudan - Volume 2, 2006)
    • D’un autre côté, Réaumur et ses émules interrogèrent les eaux douces, et les bryozoaires de nos étangs, les planaires et les nais de nos ruisseaux, les vers de terre eux-mêmes se montrèrent à divers degrés insensibles à des mutilations qui ne faisaient que les multiplier. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
  2. (Par extension) Dégradation des statues, des tableaux, des édifices, et même des productions littéraires.
    • Ce soubassement est intact, […], les parties inférieures du monument sont restées enterrées pendant des siècles et ont été ainsi préservées des mutilations. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Réparer les mutilations d’une statue, d’un tableau, d’un arc de triomphe, d’un manuscrit, d’un texte.
    • Celui qui a publié cet ouvrage lui a fait subir de graves mutilations.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Paronymes

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
(Siècle à préciser) Du latin mutilatio.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mutilation
\mju.tɪ.ˈleɪ.ʃən\
mutilations
\mju.tɪ.ˈleɪ.ʃənz\

mutilation

  1. Mutilation.

Apparentés étymologiques

modifier

Prononciation

modifier
  • Grande-Bretagne (Royaume-Uni) : écouter « mutilation [Prononciation ?] »

Voir aussi

modifier
  • mutilation sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)