FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Du latin mutilare (« retrancher, mutiler »).

Verbe Modifier

mutiler \my.ti.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Retrancher un membre ou quelque autre partie extérieure du corps.
    • C'est sur-tout depuis quelque temps que j'ai été constamment appellé auprès des femmes mutilées par des accoucheurs et des matrônes mal-habiles que le nombre de ces victimes s'accroît tous les jours ; […] — (Citoyen Tap, Observations sur les accouchemens précipités dans lesquelles on démontre les dangers auxquels les femmes sont exposées par l'ignorance des accoucheurs et des sages-femmes, etc, Paris : chez Gueffier, vendémiaire an V, p. 6)
    • Mutiler quelqu’un d’un bras, d’un pied.
  2. Enlever un morceau, une partie d'œuvres d’art, d'ouvrages de l’esprit.
    • Mutiler une statue.
    • On a mutilé ce chapiteau.
  3. (Sens figuré) (Par extension) Défigurer.
    • Ce tableau a été mutilé à coups de couteau.
    • Mutiler un texte.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

RéférencesModifier