Étymologie

modifier
Dérivé de mutiner, avec le suffixe -erie.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mutinerie mutineries
\my.tin.ʁi\

mutinerie \my.tin.ʁi\ féminin

 
Mutinerie de marins en 1792.
  1. Action de se mutiner.
    • Le 3 janvier 36 une mutinerie éclate à Turin dans un régiment alpin désigné pour l'embarquement. — (Victor Margueritte, Avortement de la S.D.N., 1936)
    • […] ; le transfert de si nombreux colons les effrayait ; on exprima même des craintes au sujet d'une mutinerie possible parmi ces têtes brûlées. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
  2. (Par extension) Indiscipline.
    • Les mutineries de cet écolier sont insupportables.
    • La figure de cette dame, assise si inopinément sur le dos d’une Chronique de Nuremberg, exprimait une noblesse mélangée de mutinerie. Elle avait l’air d’une reine, mais d’une reine capricieuse. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 95.)

Synonymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • mutinerie sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier