Étymologie

modifier
(1599) Mot dérivé de mutuel, avec le suffixe -ité.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mutualité mutualités
\my.tɥa.li.te\

mutualité \my.tɥa.li.te\ féminin

  1. État de ce qui est mutuel.
    • Quoique nous nous pressassions de temps en temps la main pour nous avertir de la mutualité de nos idées et de nos impressions, nous marchâmes pendant une demi-heure en silence, soit que nous fussions accablés par la chaleur qui s’élançait en ondées brillantes du milieu des sables, soit que la difficulté de la marche employât notre attention. — (Honoré de Balzac, Un Drame au Bord de la Mer, 1835)
    • L'amour comporte une mutualité de sentiments, une certitude de jouissances que rien n'altère, et un trop constant échange de plaisirs, une trop complète adhérence entre les coeurs pour ne pas exclure la jalousie. — (Honoré de Balzac, La Duchesse de Langeais, 1834)
  2. Groupement fondé sur l’idée de solidarité en vue d’une organisation sociale de la prévoyance et dont chaque membre s’assure et assure les autres membres contre les risques de chômage, de maladie, contre les dommages agricoles, etc. [1]
    • À sa boutonnière un large ruban indique qu’il est décoré.
      — De quel ordre ?
      — Du plus beau !... de l’ordre de la Mutualité, répond M. Ulysse à sa fiancée, qui l’interroge à voix basse.
      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 308)
    • Mutualités familiales, scolaires.
    • Mutualités de crédit.

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier