Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1795) Du grec ancien μυριάς, myriás (« myriade »).

Préfixe Modifier

myria- \mi.ʁja\

  1. (Désuet) Préfixe métrique signifiant 104, adopté en 1795, mais finalement abandonné en 1960. Le symbole était M, ma ou my.
    • Telle est la nomenclature du nouveau système métrique, fixée par la loi du 18 Germinal an 3. Elle se compose de douze mots en tout ; savoir : les cinq noms génériques, mètre, pour les longueurs ; are, pour les superficies ; stère, pour les solidités ; litre, pour les capacités ; et gramme, pour les pesanteurs ;
      Et les sept prénoms,
      déca, qui veut dire dix ; hecto, cent ; kilo, mille ; myria, dix mille ; déci, dixième ; centi, centième ; milli, millième. — (Louis François Thomassin, Instructions sur les nouvelles mesures, 1801)
    • Une mesure 10 fois plus grande que l’unité principale s’indique par le prénom déca ; 100 fois par celui d’hecto ; 1000 fois par celui de kilo, et 10000 fois par celui de myria. — (D. J. Tremblay, Tableaux de comparaisons des mesures, 1823)
    • Tableau des multiples et sous-multiples décimaux
      PUISSANCE DE 10 PRÉFIXE À METTRE SYMBOLE À METTRE
      […]
      105 100.000 hectokilo. hk.
      104 10.000 myria. ma.
      […]
      10-4 0,000.1 décimilli. dm.
      10-5 0,000.01 centimilli. cm.
      — (Journal officiel de la République française, 1919)
    • Les multiples et sous-multiples étaient indiqués par les préfixes bien connus : déci, centi, milli ; déca, hecto, kilo. Une loi récente (3 avril 1919) a ajouté à ces préfixes dès longtemps usuels les préfixes méga, hectokilo, myria désignés abréviativement par M, kk [sic : hk], ma et qui indiquent respectivement les unités secondaires un million, 100 000, 10 000 fois plus grandes. C’est ainsi qu’un mégamètre = 1 000 000 mètres = 1 000 kilomètres. — (Revue des deux mondes, volume 7, 1922)
    • 5 On trouvait encore naguère le préfixe hectokilo = 105 [symbole : hk], légal de 1919 à 1961. De même, le préfixe myria [symb. : ma], du grec murias, 10 000, n’est plus autorisé. On le trouvait dans le myriamètre, et dans le myriagauss, ancien nom du tesla. Il ne survit guère que dans les ondes myriamétriques, dont les longueurs d’onde sont de l’ordre de quelques dizaines de milliers de mètres (soit des fréquences de l’ordre de quelques myriahertz…). — (Michel Dubesset, Le Manuel du Système international d’unités : lexique et conversions, Éditions TECHNIP, Paris, 2000, ISBN 2-7108-0762-9)

NotesModifier

Le symbole du préfixe myria fut initialement M, comme dans cet exemple :

Pour les multiples :

Des prépositifs … Déca. (D) Hecto. (h) Kilo. (k) Myria. (M)
qui signifient … dix, cent, mille, dix-mille
et qui expriment … 10 100 1000 10000 unités.

Pour les sous-multiples :

Des prépositifs … Déci. (d) Centi. (c) Milli. (m) Dix-milli. (dm)
qui signifient … dixième, centième, millième, dix-millième
et qui expriment … 0.1 0.01 0.001 0.0001 d’unité.

— (Jean-Philippe Wagner, Mathématiques et comptabilité agricoles à l’usage de l’enseignement et de l’agriculteur, Librairie Wesmael-Charlier / Librairie agricole de la maison rustique / Jos. Beffort, Imprimeur-Éditeur, Namur / Paris / Luxembourg, 1891, deuxième édition, revue et considérablement augmentée)

VariantesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • Myria sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier