Étymologie

modifier
(1806) Mot dérivé du préfixe myria-, avec le suffixe -pode.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
myriapode myriapodes
\mi.ʁja.pɔd\
 
Un myriapode commun, l’iule.

myriapode \mi.ʁja.pɔd\ masculin

  1. (Zoologie) Nom scientifique du millepatte, classe d’arthropodes comprenant les iules, les scolopendres etc.
    • Ce myriapode, excessivement agile, se plait dans les lieux humides et privés de lumière, tels que les caves, les citernes, etc. etc. je l’ai quelquefois aussi rencontré sous les pierres, particulièrement dans les ruines d’Hippône. Les villes d’Oran d’Alger, de Constantine, de Bône et du cercle de Lacalle sont les lieux qui particulièrement nourrissent ce singulier myriapode qui semble plutôt nocturne que diurne ; car c’est ordinairement pendant la nuit que j’ai surpris cette espèce errante sur les murailles. — (Exploration scientifique de l’Algérie : Sciences physiques : Zoologie, tome 1 : Histoire naturelle des animaux articulés, par Hippolyte Lucas , Paris : Imprimerie nationale, 1849, p. 339)
    • Le monde de la litière forestière, de l’humus, présente un peuplement de bactéries, de virus, de myriapodes, de nématodes, de collemboles, de champignons (encore des mycéliums), de lombrics, de crustacés, de gastéropodes, d’insectes dont la multitude est considérable, dont les densités au mètre carré impressionnent tant les chiffres sont énormes. — (Laurent Tillon, Être un chêne: sous l’écorce de Quercus, 2021, éditions Actes Sud, page 89)

Synonymes

modifier

Hyponymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier
  • myriapode sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier