mystère et boule de gomme

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

On trouve cette expression dans un roman de 1947 :
  • Qu’est-ce que tu racontes ? interrogea Robert.
    Mystère et boule de gomme.
    — (Geneviève Néranval, Le joyeux clan des R.T., 1947)
On la trouve aussi bien plus tôt, en 1921, où ça semblerait être une marque de coffre-fort :
  • Nous voyons déjà la Joconde sourire à travers la réclame d’un coffre-fort Mystère et boule de gomme ! — (Jean-François Noël, Propos d’un colérique, in Les Œuvres libres, Fayard, 1921, volume 176, page 101)
Pour certains Référence nécessaire, ce serait un jeu de mots construit à partir de « mystère de la Bégum » faisant référence au roman Les Cinq Cents Millions de la Bégum dont l’ébauche de Jean-François Paschal Grousset a été remaniée par Jules Verne (1879).

Locution interjective Modifier

mystère et boule de gomme \mis.tɛʁ e bul də ɡɔm\ invariable

  1. Interjection exprimant le mystère, l’incompréhension.
    • Ce n’est pas croyable : il faut qu’il ait faim pour que l’appétit vous vienne ! Est-ce sublime ? Est-ce grotesque ?
      GILLOU. — Mystère et boule de gomme.
      — (Henry de Montherlant, Demain il fera jour, pièce en trois actes, Gallimard, 1949)
    • Martin Baysse posa un doigt sur ses lèvres et cligna de l’œil : — Un truc à moi ! Mystère et boule de gomme ! — (Henri Troyat, Les Semailles et les Moissons, tome 3 : La Grive, 1956)
    • Comment, d’un déguisement parfait parce qu’il semble que sa porteuse n’a de réalité que déguisée, peut-on passer à une aussi parfaite absence de déguisement ? Mystère et boule de gomme : voilà ce que, présente, me soufflerait peut-être Wang Yuen-chen, à qui l’un de mes compagnons avait appris cette locution, dont elle usait un peu à tort et à travers sans cesser de s’en amuser. — (Michel Leiris, La Règle du jeu, tome III : Fibrilles, 1966)
    • Comment il a fait pour grimper ces échelons, mystère et boule de gomme ! ajouta Mrs Sixsmith en souriant. — (Ronald Firbank, Œuvres romanesques, tome 1, 1984 : nouvelle Caprice (publiée en anglais, sous le même titre, en 1917), traduction de Gérard Joulié)

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
mystère et boule de gomme mystères et boules de gomme
\mis.tɛʁ e bul də gɔm\

mystère et boule de gomme \mis.tɛʁ e bul də gɔm\ masculin

  1. (Par extension) (Par plaisanterie) Mystère.
    • Diane » est un récit piégé toutes les trois lignes par un mystère et boule de gomme. — (Jeanne Bem, Le texte traversé, 1991)
    • J’en avais assez de ses mystères et boules de gomme. — (Fernando Arrabal, L’extravagante croisade d'un castrat amoureux, 1989)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Lyon) : écouter « mystère et boule de gomme [Prononciation ?] »
  • France (Vosges) : écouter « mystère et boule de gomme [Prononciation ?] »