mythotoponyme

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De mytho- et toponyme.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mythotoponyme mythotoponymes
\mi.to.tɔ.pɔ.nim\

mythotoponyme \mi.to.tɔ.pɔ.nim\ masculin

  1. (Toponymie) (Rare) Nom propre désignant un lieu imaginaire ou mythologique.
    • Cette monographie [Dictionnaire onomastique des incantations russes : les noms propres dans le folklore magique] présente pour la première fois dans le domaine de la slavistique un relevé complet, en forme de dictionnaire, des noms propres présents dans les incantations russes. […] Chaque article donne pour chaque nom toutes les formes fixées, avec indication de la région où elles sont employées et la référence aux sources, le nombre de citations dans les sources, les fonctions magiques des personnages ou la prédestination magique d’un mythotoponyme, les principaux motifs ou attributs liés au nom du personnage et pour les mythotoponymes, les motifs et les personnages qui leur sont liés, des commentaires linguistiques, historiques, culturels, ethnographiques… Enfin, des parallèles sont faits avec d’autres folklores slaves et non slaves. — (Éliane Fouchard, « Notes de lecture : A. V. UDIN Onomastikon russkih zagovorov : imena sobstennye v russkom magičeskom fol’klore, Moskva, Moskovskij obšestvennyj naučnyj fond., 1997 », in Nouvelle Revue d’onomastique, numéro 31–32, Société française d’onomastique, 1998, pages 337–338)
    • La typologie des noms propres s’agence autour des groupes suivants : 1) les anthroponymes qui incluent les noms de personnes (patronymes et prénoms) ; 2) les toponymes (les noms de lieux) ; 3) les ethnonymes ou les gentilés (c’est-à-dire les dénominations des habitants d’un lieu relativement à ce lieu) ; 4) les zoonymes (noms propres donnés aux animaux). La classification proposée par G. Bauer [G. Bauer, Namenkunde des Deutschen, Band 21, Germanistiche Lehrbuch-sammlung, Berlin, 1998] nous a permis de créer un nouveau terme : le mythonyme, du grec muthos —« récit, fable », applicable à l’étude des textes folkloriques et mythologiques. Les « mythonymes » renvoient aux noms propres du domaine folklorique et à ceux des personnages de fiction littéraire (fantaisistes, imaginaires, légendaires, irréels qui ne font pas l’objet de notre étude). Les sous-catégories des mythonymes sont les suivantes : 1) les mythoanthroponymes (noms propres des personnages folkloriques) ; 2) les mythotoponymes comprenant : a) les mythohydronymes (les cours d’eau imaginaires) et b) les mythoronymes (les noms de montagnes imaginaires) ; 3) les mythoethnonymes (dénomination des habitants d’un lieudit imaginaire) ; 4) les mythozoonymes (noms propres des animaux imaginaires).
      Les linguistes Lungu Badea et Penteliuc-Cotoşman  considèrent légitime l’attribution du statut de culturèmes aux noms propres des personnages des textes folkloriques, puisqu’ils sont monoréférentiels et permettent d’individualiser la personne. Les mythoanthroponymes sont de vraies marques de la culture dans les contes populaires roumains, car ils introduisent dans le texte cible des sonorités étrangères. Transposés dans le système culturel récepteur, les mythoanthroponymes, c’est-à-dire les noms représentant des personnages typiques des contes populaires ne doivent pas être sentis comme imprononçables.
      — (Nina Cuciuc, « Traduction culturelle : transfert de culturèmes », in La Linguistique, volume 47, février 2011, pages 137 à 150 (Penteliuc-Coto?man corrigé en Penteliuc-Cotoşman))

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier