Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot dérivé de néologisme avec le préfixe néo-

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
néo-néologisme néo-néologismes
\ne.ɔ.ne.ɔ.lɔ.ʒism\

néo-néologisme \ne.ɔ.ne.ɔ.lɔ.ʒism\ masculin

  1. (Ironique) Néologisme du dernier cri.
    • Parallèlement aux questionnements centrifuges du premier, celui-ci lance une trentaine d' intervenants […] . Ceux-ci se retrouvent donc sur les traces du suburbanisme, néo-néologisme tout à la fois évocateur du territoire intermédiaire de la banlieue […]. — (Bulletin d'informations architecturales, n° 190 à 207, Institut français d'architecture, 1996, p. 14)
    • Kif-kif local de la celtitude, bretonitude, corsitude, catalognitude, québecquitude, inuititude et, plus hardi, luxembourgitude, le terme belgitude fit long feu et a été détrôné par le néo-néologisme identitaire de « frititude ». — (« Belgitude », dans Le Mal du pays : Autobiographie de la Belgique, de Patrick Roegiers, Éditions du Seuil, 2003)
    • On ne jure que par les réseaux, la collaboration et, souvent, mais oui, on déplore le manque à venir de professionnels qualifiés : bibliothécaire sera-t-il, dans l’avenir mondial, sinon français, un métier « en tension », délicieux et redoutable néo-néologisme ? — (Yves Desrichard, « Si tous les gars du monde », dans le Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2011, n° 6, p. 1)
    • Pour cette fable aux accents libertaires, Daniel Mermet commence par le langage en mettant le vocabulaire cul par-dessus tête […]. Le futur sera-t-il pleinard et roupeux ? Les mots-valises, les mots gigognes, les néo-néologismes sont à la fête et le lecteur se prend la tête avec délices. — (« Culture et savoirs : Sélection » proposée par Bernard Épin, le jeudi 23 novembre 2006, sur le site de L'Humanité (www.humanite.f))

TraductionsModifier