n’y voir que du bleu

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir voir et bleu. La "bibliothèque bleue" rassemblait aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles des contes et récits fantastiques, la couverture bleue de ses brochures a donné naissance à l’expression "contes bleus", désignant au figuré des histoires à dormir debout. D’où les expressions comme "en dire de bleues" pour fabuler ou n’y voir que du bleu, influencée par "n’y voir que du feu".

Locution verbale Modifier

n’y voir que du bleu \ni vwaʁ kə dy blø\

  1. N’y rien comprendre.
  2. Ne s’apercevoir de rien.
    • Elle lui conte des histoires invraisemblables, il n’y voit que du bleu.

SynonymesModifier

Ne s’apercevoir de rien (2) :

TraductionsModifier

PrononciationModifier