Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De na → voir lalalère.

Interjection Modifier

nananère \na.na.nɛʁ\

  1. (Familier) (Langage enfantin) Utilisé pour se vanter de quelque chose devant un interlocuteur et se moquer de lui.
    • « Devoir d'informer ? mon cul ! » Sous ce titre fleuri, Bruno Masure, éternel casse-couilles et coupeur de cheveux en quatre, avait publié quelques jours après les attentats de janvier 2015 une tribune sur Rue 89, dénonçant « le jeu pervers et dangereux » de vouloir montrer à tout prix que l'on est mieux rencardé que ses concurrents directs, sur un air bien connu dans les cours de récréation : « Nous, on a des infos, nananère ! Et pas vous, nananère ! » Quitte à gêner le travail des policiers sur place, voire à mettre des vies en jeu. — (Bruno Masure, La télé rend définitivement fou !, Éditions Chifflet & Cie, 2015)

NotesModifier

Cette interjection est souvent couplée au suffixe oral -euh et au ton chantant et moqueur qui l’accompagne. Il est ainsi écrit terminé par « -nèreuh » (\nɛː.ʁə\) de manière argotique.
Le nombre de « na » est variable ; néanmoins, deux reste le minimum et le plus utilisé à l’écrit, et quatre semble courant à l’oral.

VariantesModifier

TraductionsModifier

SynonymesModifier

Voir aussiModifier