nationaliser

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de national avec le suffixe -iser.

Verbe Modifier

nationaliser \na.sjɔ.na.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre national.
    • L’écrivain Fernando del Paso, lorsqu’il se réfère à la pastèque dans l’œuvre de Rufino Tamayo, confirme le choix du peintre et écrit que « bien qu’il ne s’agisse pas d’un fruit originaire du Mexique, nous nous sommes si ardemment efforcés de la nationaliser – parce qu’elle arbore les trois couleurs du drapeau mexicain et dans le bon ordre – que nous y sommes parvenus. Ou plutôt, c’est Rufino Tamayo qui y est parvenu, car ses pastèques sont mexicaines dans la mesure où elles sont uniques et ne ressemblent point ou à peine aux véritables pastèques ».— (Christine Frérot, « Consécration de la faune et de la flore comme motifs esthétiques et d’identité culturelle dans l’art mexicain du xxe siècle », Caravelle, 2018)
  2. Opération financière consistant en l’acquisition par une entité publique de la majorité des actions d’une entreprise privée.
    • Le « socialisme arabe» aura été l'expression de la montée des petites bourgeoisies capables de nationaliser tant bien que mal les hauteurs dominantes de l’économie (banque, commerce extérieur, industries), de procéder à une réforme agraire relative […]. — (Chaliand : Un itinéraire combattant: Afrique, Asie, Amérique latine : 30 ans d’enquêtes de terrain, Karthala, 1997, page 335)

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier