Voir aussi : natrón

Français modifier

Étymologie modifier

→ voir nitre, nitrate, nitreux et nitrique.

De l’arabe نطرون, natrūn, lui-même du grec ancien νίτρον, nítron, lui-même de l'égyptien ancien nṯr(ĵ).

Attestations historiques modifier

  • (1653) Naitron eſt vne certaine pierre salée qui se trouue en Egypte qui petrifie tout ce qui l’on iette dans ſa perriere. — (François de La Boullaye-Le Gouz, Les voyages et obseruations du sieur de La Boullaye, 1653, page 551)

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
natron natrons
\na.tʁɔ̃\
 
Dépôt de natron dans un cratère.

natron \na.tʁɔ̃\ masculin

  1. (Chimie, Minéralogie) Carbonate de sodium, solide et naturel, de formule brute Na2CO3 • 10 H2O, ordinairement mêlé à du sel marin et à du sulfate de soude; minéral utilisé autrefois en Égypte pour la conservation des momies.
    • De grandes barques chargées de natron sont amarrées à des pieux fichés en terre. — (Maxime Du Camp, Le Nil: Égypte et Nubie, 1854)
    • Entre Yari et Sissy, dans une savane immense de gamba, nous avons croisé, ce matin, quatre Manga menant à Kano dix ânes chargés de pains de sel et de couffins de natron — une production de ce pays très particulier où abondent les mares salines. — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, page 32)
    • Le natron est une roche qui ressemble à du sel. Il se dissout à plus de 500 g/l. Il a un goût de lessive et fait effervescence aux acides. Il est rare dans les régions non désertiques car trop soluble pour subsister en surface. — (P. Bellair, Ch. Pomerol, Éléments de géologie, Paris, A. Colin, 1965)
    • La conservation des familles, je l'oublie toujours, passe par le sel des baptêmes, le sucre des confitures et le natron des regrets. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 259)
    • Pendant six cents kilomètres, vers le sud, il n’y a rien qu’un désert de galets ocres et les vastitudes salées du lac Eyre avec leur marées de natron figées pour l’éternité. — (Marc Heimer, Manuel Litran, Australie continent de l’aventure, Mondo, 1974, page 112)
    • Dans son Histoire naturelle, [ Pline l’Ancien ] raconte comment ces marins utilisèrent des blocs de natron – un carbonate de sodium naturel employé notamment dans la momification – pour protéger leur feu. — (Jacques Livage et Thibaud Coradin, Le verre biologique inspire les chimistes, Pour la Science, 1er octobre 2011)

Variantes modifier

Hyperonymes modifier

Traductions modifier

Dérivés dans d’autres langues modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

  • natron sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier

Néerlandais modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun modifier

natron

  1. Soude caustique.

Taux de reconnaissance modifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 21,3 % des Flamands,
  • 40,8 % des Néerlandais.

Prononciation modifier

Références modifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]