Ouvrir le menu principal

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Du bas latin navata (« cargaison d’un navire »), la terminale -ata s’étant transformé en -ée dans le domaine d’oïl au fil du temps.

Nom commun Modifier

navee féminin

  1. (Marine) Cargaison d’un navire.
    • V. Nus Feniers ne puet ne ne doit donner courretage pour fein que il vende a detaill, [que XII den. du mille tant seulement, et du cent I den.] ; mais se il avoit sa navée, ou son cochet ou sa grenche, et il le vendoit en gros, bien porroit avoir courratier et donner courretage. — (Étienne Boileau, Livre des Métiers, 1268, éditon de 1879 par René de Lespinasse et François Bonnardot)

Variantes orthographiquesModifier

RéférencesModifier