Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1827) Du latin scientifique nectarium « nectaire », dérivé de nectar, et de ferre, « porter ».

Adjectif Modifier

nectarifère \nɛk.ta.ʁi.fɛʁ\

  1. (Botanique) Qui porte des nectaires.
    • Entre l’androcée et le pistil, le pédicelle se renfle souvent en un disque nectarifère, soit annulaire (Aspidosperma ), soit divisé en cinq lobes alternant avec les étamines (Apocynum , Forsteronia), soit en deux grands nectaires alternes avec les carpelles (Vinca, Dipladenia) ; soit enfin en un grand nombre de petits tubercules (Nerium). — (Alphonse-Gabriel Garcin, Recherches sur les Apocynées, Publications de la Société Linnéenne de Lyon, 1888, p.429)
  2. (Botanique) Qui sécrète une liqueur sucrée.
    • Il en résulte que le matin une substance sucrée ou une plante fleurie nectarifère nouvelle est découverte rapidement, par les chercheuses; il en est tout autrement l’après-midi, car les butineuses- ne se dérangent pas de leur travail habituel. — (G. Bohn, Revue de psychologie comparée, 1905)


TraductionsModifier

RéférencesModifier

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de la langue française, par Émile Littré (1872-1877), mais l’article a pu être modifié depuis. (nectarifère)