BambaraModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ngalama
\ngá.lǎ.má\
ngalamaw
\ngá.lǎ.máw\

ngalama \ngá.lǎ.má\

  1. Sorte d'arbre (Anogeissus leiocarpus).
  2. Ochra, teinture ocre (tirée de cet arbre).

VariantesModifier

NotesModifier

  • "Aspect et écologie : Cet arbre est remarquable par les belles fleurs jaunes qu'il donne."[1]
  • "Fumigation : Les rameaux du ngalama sont brûlées dans le bois sacré pendant que l'on dit les prières pour arrêter les maladies épidémiques qui ravagent le bétail.
"Selon D. Zahan, le ngalama exprime la force et la droiture de la science de Dieu."[1][2]
  • "Autres emplois : Les feuilles du ngalama servent à fabriquer une teinture jaune très utilisée. La teinture, préparée en faisant bouillir les feuilles, sert en particulier à colorer les vêtements des jeunes gens qui vont être circoncis.
"Selon Tauxier, la poudre du ngalama est utilisée pour cicatrisation des plaies opératoires."[1]

RéférencesModifier

  • Charles Bailleul, Petit dictionnaire bambara-français français-bambara, Avebury Publishing Co., 1981
  • Gérard DumestreDictionnaire bambara-français : Suivi d’un index abrégé français-bambara, Karthala, 2011, ISBN 9782811105426
  1. a b et c R. Pageard, Plantes à brûler chez les bambara in Journal de la Société des Africanistes, 37(1), 1967.
  2. Dominique Zahan, La dialectique du verbe chez les Bambara, Mouton, Paris, 1963