nirvāṇa

Voir aussi : nirvâna, nirvana

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du sanskrit निर्वाण, nirvāṇa (« extinction, sous-entendu du feu des passions[1] »).

Nom commun Modifier

Invariable
nirvāṇa
\niʁ.va.na\

nirvāṇa \niʁ.va.na\ masculin

  1. (Religion bouddhiste) Extinction du désir humain, état de béatitude extrême, de libération du samsara.
    • Les systèmes populaires exotériques sont d’accord pour définir négativement le nirvāṇa comme un état d’affranchissement absolu du cercle de la transmigration, comme un état d’entière libération de toutes les formes de la matérialité. — (Mémoires, Volume 9, Société sinico-japonaise, Paris, 1890)
    • Bouddha affirme que la souffrance naît du désir ou de l’envie. C'est en les supprimant qu’il serait parvenu au nirvāṇa.— (Le bouddhisme, une voie vers l'éveil sur ina.fr)
    • Paraphrasant André Frossard, je peux dire : « Nirvāṇa existe, je l’ai rencontré. » — (Hervé Clerc, Les choses comme elles sont, Gallimard, coll. « Folio essais », 2011)
    • Il n’y a pas la moindre distinction entre nirvāṇa et saṃsāra. Il n’y a pas la moindre distinction entre saṃsāra et nirvāṇa. — (Nāgārjuna, Les stances du milieu par excellence, Mūlamadhyamakakārikā)

NotesModifier

Cette graphie est empruntée à un alphabet autre que l'alphabet latin utilisé en français, et n’apparaît en général que dans des contextes spécialisés.

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier