Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Musique) De la couleur de cette figure de note, par opposition à la blanche.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
noire noires
\nwaʁ\
 
Une noire (2).

noire \nwaʁ\ féminin

  1. (Musique) Figure de note () dont la valeur est égale au quart d’une ronde. Elle vaut elle-même deux croches, ou quatre doubles-croches.
    • En conséquence, on dit simplement une noire vaut deux croches ou quatre doubles-croches, ou huit triples-croches, ou seize quadruples-croches. — (Pierre Rigaud -Les secrets de la musique ou Théorie musicale, tome 1, page 209, Leduc à Paris, 1846)
    • Quand j’entends cette chanson là sur les ondes
      De ma FM j’téléphone à ma femme
      Pour lui offrir ce collier de secondes
      Deux noires une blanche, une blanche une ronde.
      — (Robert Charlebois, Les Ondes)
  2. (Jeu de hasard) L’ensemble des cartes de pique et de carreau.
    • La rouge et la noire.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Figures de note et de silence en français
Durée Note Silence
2   𝅜 carrée   𝄺 bâton de pause
1   𝅝 ronde   𝄻 pause
1/2   𝅗𝅥 blanche   𝄼 demi-pause
1/4   𝅘𝅥 noire   𝄽 soupir
1/8   𝅘𝅥𝅮 croche   𝄾 demi-soupir
1/16   𝅘𝅥𝅯 double-croche   𝄿 quart de soupir
1/32   𝅘𝅥𝅰 triple-croche   𝅀 huitième de soupir
1/64   𝅘𝅥𝅱 quadruple-croche   𝅁 seizième de soupir
1/128   𝅘𝅥𝅲 quintuple-croche   𝅂 trente-deuxième de soupir
  •   noire figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bière (boisson).

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
noire noires
\nwaʁ\

noire \nwaʁ\ féminin (pour un homme on dit : noir)

  1. (Par métonymie) Personne dont la couleur de la peau est noire.

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin noir
\nwaʁ\

noirs
\nwaʁ\
Féminin noire
\nwaʁ\
noires
\nwaʁ\

noire \nwaʁ\

  1. Féminin singulier de noir.
    • À ce moment, il aperçut un ours superbe, un grizzly à fourrure noire, de haute taille, qui marchait sur ses pieds de derrière en longeant la voie, troublé sans doute par cette lutte des éléments qui impressionne si vivement les animaux. — (Jules Verne, Le Testament d’un excentrique, 1899, livre 2, chapitre 12.)
    • Il donna une pichenette à une étiquette rectangulaire en métal reliée au poignet du cadavre par une attache autobloquante noire ; le numéro était estampé dans un des coins. — (Belinda Bauer, Cadavre 19, traduit de l’anglais par Christine Rimoldy, 10/18, 2015, page 65.)

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • noire sur l’encyclopédie Wikipédia