Voir aussi : Noisette

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (1225-30) En ancien français noiseite. Dérivé de noix avec le suffixe -ette.
(Nom commun 2) (XVe siècle) D’abord noysette en moyen français. Diminutif de noise.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
noisette noisettes
\nwa.zɛt\
 
Des noisettes (sens 1)
 
Un sac de noisettes (sens 2)
 
Un café noisette crues (sens 4a)

noisette \nwa.zɛt\ féminin

  1. (Botanique) Fruit du noisetier à coque dure ovoïde de couleur brun-roux contenant une amande comestible (→ voir nucule).
    • Rien d’auſſi curieux que de lui en voir manger une. Après l’avoir tirée de ſon magazin, & l’avoir bien enfoncée dans une fente, il ſe tient debout au-deſſus la tête penchée en bas ; puis avec une adreſſe ſingulière, il frappe la noiſette avec son bec de toute sa force ; moyennant quoi, il l’ouvre & en mange l’amande. — (Jacques-Christophe Valmont de Bomare, Dictionnaire raisonné universel d’histoire naturelle: contenant l'histoire des animaux, des végétaux et des minéraux, Volume 1, 1764, page 469)
    • En termes de botanique, la noisette est un akène, séparé en deux cotylédons, dont la paroi est totalement lignifiée et enchâssée dans un involucre. — (Michel Roussillat, Le noisetier, 1996, Actes Sud, collection Le nom de l’arbre, page 21)
    • La noisette est le plus riche des fruits oléagineux. — (Michel Roussillat, Le noisetier, 1996, Actes Sud, collection Le nom de l’arbre, page 53)
    • On cueille les noisettes à parfaite maturité lorsque la coque est bien colorée et que les bractées sont fanées. — (René Auburn, ‎Didier Magnan, Cultivez les plantes sauvages & comestibles, 2008, page 63)
    • Lorsqu’il ouvre une noisette, l’écureuil la fend en deux alors qu’un rongeur y fera un trou en la grignotant. — (Erwan Balança, Les secrets de la photo d’animaux: Matériel - Prise de vue - Terrain, 2018, page 192)
  2. (Par métonymie) Amande que l’on consomme après avoir cassé la coque.
    • Faites torréfier jusqu’à ce que les noisettes caramélisent. — (Estérelle Payany, La petite épicerie du fait maison, 2013)
  3. Nuance de couleur.
    • J’avais vu, chez M. Denon, où mon père m’avait mené, une momie rapportée d’Égypte ; et je me figurais de bonne foi que la momie de M. Denon se réveillait quand elle était seule, sortait de son coffre doré, mettait un habit noisette et une perruque poudrée, et que c’était alors M. de Lessay. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; édition Le Livre de Poche, 1967, page 130)
  4. (Par analogie) Morceau de quelque chose de la grosseur d’une noisette.
    • Garnissez les morceaux d'une noisette de beurre salé et dégustez accompagné d'une salade de roquette ou de mâche. — (Recette : l’araignée du samedi, Le Monde, 21 septembre 2012)
  5. (Employé comme épithète) Café expresso avec un nuage de lait (→ voir café noisette).
    • Les serveurs façon « Marche de l’empereur » se démultipliaient dans un joyeux brouhaha. « Un demi et un café noisette pour la 10 ! L’addition Madame ? Directement au bar. — (Olivier Laucournet, Paulette, 2013, Éditions Publibook, page 19)
  6. (Cuisine) Petite tranche ronde de viande prélevée dans le gigot, le filet ou le carré.
    • — Arrête ! Arrête, dis-je. Je ne veux pas saliver pour ce veau alors que tu m’as promis des noisettes d’agneau. — (Fanny Deschamps, Croque-en-bouche, 1976, Albin Michel)
  7. (Industrie) Charbon criblé aux dimensions de vingt à trente millimètres.
    • Une vieille femme lisait tout haut un dépliant à son mari:
      — Écoute donc, Jacques, le charbon commercialisé est calibré en différentes catégories : gros, gailletins, noix, noisettes, braisettes.
      — (Martine Leca, Le pain d’alouettes: les derniers mineurs du Pas-de-Calais, Éditions Cheminements, 2002, page 160)
  8. (Argot) Clitoris.
    • Elle caresse à deux mains ses fesses immaculées et vient doucettement griffer sa noisette turgescente avec l’ongle de ses pouces. — (Michel Debray, Autorut du soleil, Buchet-Chastel, 1982)
  9. (Argot) Testicule, couille.
    • Sur le palier, je pousse un « ouf », car des fois, faut bien le dire : ma daronne, elle me casse les noisettes ! — (Jean-Claude Estampe, Pierrot la lame, Publibook, 2006, page 30)

SynonymesModifier

fruit du noisetier
petite tranche ronde de viande
granulat de charbon

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
noisette noisettes
\nwa.zɛt\

noisette \nwa.zɛt\ féminin

  1. (Vieilli) Noise, petite querelle.
    • Vous aurez donc ainsi réalisé le surprenant phénomène d’un féroce brochet évoluant, sans leur chercher noisette, au milieu de goujons qui, les imbéciles ! ont l’air de trouver cela tout naturel. — (Alphonse Allais, La Vie Drôle, dans Le Journal, no 3328, 10 novembre 1901 [texte intégral])
    • Amours et mariages qui se font par amourettes finissent par noisettes. — (Proverbe rapporté par Brantôme, xvie siècle, repris après)

NotesModifier

  • Ne s’emploie que par plaisanterie, comme variante de chercher noise ou de façon proverbial dans l’exemple ci-dessus.

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

noisette invariable féminin

  1. De couleur brun orange doux. #955628
    • […] il ôtait son grand habit noisette, remettait sa perruque dans la boîte et tirait de nouveau son bonnet de soie sur ses oreilles, en disant […] — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Parfois, on rencontre une fille dont le teint noisette et les yeux de baies sauvages sont séduisants, mais leurs traits sont rarement beaux, […]. — (Henri Kerst, La Femme dans la société anglaise, Masson et Cie, 1971, page 128)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.