nombreuses

FrançaisModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin nombreux
\nɔ̃.bʁø\
Féminin nombreuse
\nɔ̃.bʁøz\
nombreuses
\nɔ̃.bʁøz\

nombreuses \nɔ̃.bʁøz\

  1. Féminin pluriel de nombreux.
    • A Flaine, sept immenses arbres (9,20 m), sortis d’une maquette de « L’Hourloupe » — tous blancs avec leurs nombreuses stries noires, liés les uns aux autres (une danse) — s’amusent à concurrencer les sapins du fond, froids et rigides : ils nous disent ce que Dubuffet a tenté et réussi, abêtir ("balourdiser") le réel. — (Jean Dubuffet, les dernières années, exposition, Paris, 20 juin-22 septembre 1991 , Galerie nationale du Jeu de paume, éditions du Jeu de Paume, 1991)
    • Les familles poussetaient leurs enfants comme s’il s’agissait du futur dalaï-lama ; centaures à roulettes, les ados glissaient, piétinant leurs skates ; les vélos sinuaient dans la foule ensoleillée ; les athlètes en marcels fluos suaient dans l’air iodé ; légères, volubiles et nombreuses, les filles passaient. — (Jacques Garay, Léon et les jambons, éditions Cairn, 2018, chapitre VIII)
    • Au mois de mai, le jour des Rogations, j'entendis des voix nombreuses, mais faibles, très-faibles, qui chantaient des prières, en parcourant le jardin du couvent. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.94)
    • Je monte sur le pont et aperçois dans la nuit très noire les nombreuses lumières d'un vapeur qui s'éloigne. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)

PrononciationModifier