normalienne

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Dérivé de normale, avec le suffixe -ienne.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
normalienne normaliennes
\nɔʁ.ma.ljɛn\

normalienne \nɔʁ.ma.ljɛn\ féminin (pour un homme, on dit : normalien)

  1. (France) (Éducation) Ancienne élève d’une école normale départementale d’instituteurs.
    • Mme Paulin s’élança du fond de sa cantine, fit semblant de m’aider à passer l’éponge sur un nez sale et, désignant de la tête la jeune adjointe, me confia, comme le renseignement le plus important du monde :
      — C’est la normalienne.
      Là-dessus, elle s’en retourna dans sa cuisine ; elle n’était venue que pour me souffler cette grave parole.
      — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
    • Elle est contre les normaliennes.
      — Ces poseuses-là ne sont bonnes qu’à jeter de la poudre aux yeux. Dame ! pour cela, elles s’y entendent.
      — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
  2. (Spécialement) (Éducation) Élève ou ancienne élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm à Paris (ENS Ulm), de l’École normale supérieure de Cachan (ENS Cachan), de l’École normale supérieure de Lyon (ENS Lyon), de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud (ENS Fontenay-Saint-Cloud dite ENS-LSH) ou de l’École normale supérieure de Rennes (ENS Rennes).
    • Qui sait si la jeune normalienne ne s’est pas intéressée quelque temps à l’urbanisme — ou à un urbaniste — avant de se vouer à la crétinisation des femmes ? — (Laurence Cossé, La Grande Arche, 2016, page 267)

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

normalienne \nɔʁ.ma.ljɛn\

  1. Féminin singulier de normalien.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes