novlangue

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1950) Mot-valise formé de nouveau et de langue, calque de l’anglais Newspeak, mot créé par George Orwell dans son roman 1984 (1949) et composé de new et de speak. Néologisme forgé par Amélie Audiberti dans sa traduction de l’œuvre orwellienne en 1950.

Nom commun 1 Modifier

Invariable
novlangue
\nɔv.lɑ̃ɡ\

novlangue \nɔv.lɑ̃ɡ\ féminin ou masculin (l’usage hésite) au singulier uniquement

  1. (Dans l’univers du roman 1984 de George Orwell) Langue officielle de l’Océania.
    • Le novlangue était destiné, non à étendre, mais à diminuer le domaine de la pensée, et la réduction au minimum du choix des mots aidait indirectement à atteindre ce but. — (George Orwell, 1984, 1949 ; traduit par Amélie Audiberti, 1950 (édition 2009) ISBN 978-2-07-036822 ISBN invalide)
    • Elle vient de déclarer, dans un registre de novlangue très orwellienne: «Je suis une femme de gauche. La justice sociale et l’égalité des chances sont les combats de ma vie. Et c’est en Emmanuel Macron que j’ai trouvé leur meilleur défenseur». — (Réforme de l’assurance-chômage en France: la violence sociale par décret, Alencontre, 9 mars 2021)
  2. (Par extension) Registre de langue abscons, proche de la langue de bois ou du politiquement correct.
    • La contagion des cultures adolescentes se manifeste encore plus spéctaculairement dans l’invention d’une « novlangue », dédaigneuse des règles de syntaxe et de grammaire, au profit d’abréviations plus efficaces, brèves, rapides. — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 119)

NotesModifier

Il semble que l’emploi au féminin gagne.
  • Elle y déploie cette novlangue qui décrit non pas la réalité mais le monde idéal qu’elle appelle de ses vœux, dans lequel l’euphémisme est roi. — (Sophie Coignard, Réforme du collège : les délires pédagogistes sur www.lepoint.fr. Mis en ligne le 20 avril 2015, consulté le 22 avril 2015)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
novlangue novlangues
\nɔv.lɑ̃ɡ\

novlangue \nɔv.lɑ̃ɡ\ féminin

  1. (Par extension) (Néologisme) (Politique) Langue de bois, en particulier en parlant des politiciens.
    • La novlangue néolibérale. La rhétorique du fétichisme capitaliste.
    • Reste à savoir qui, parmi les candidats investis dans la course à l’Elysée, osera reprendre à son compte le concept de genre plutôt banni, ces derniers temps, de la novlangue politique. — (Mattea Battaglia, La bataille contre les stéréotypes sexistes à l’école n’est pas encore gagnée sur LeMonde.fr. Mis en ligne le 22 février 2017, consulté le 26 février 2017)
    • Ou plutôt un anachronisme, de n’avoir pas adopté la communication moderne, avec la novlangue mielleuse, velouteuse, huileuse qui fait les délices de notre Assemblée ? — (François Ruffin, « Maxence Bigard, c’est moi  ! », Fakir n° 83, page 13, décembre 2017–janvier 2018)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • novlangue sur l’encyclopédie Wikipédia