FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin obitus (« mort »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
obit obits
\ɔ.bit\

obit \ɔ.bit\ masculin

  1. (Religion) Service fondé pour le repos de l’âme d’un mort et qui doit être célébré à des époques déterminées.
    • Fonder, dire un obit.
    • Il savait qui il enterrait l’archiprêtre. Il n’attendait pas foule ; il n’avait pas été autrement étonné par l’absence des vieilles habituées, aux distractions pleureuses, qui ne manquent jamais ni une messe de requiem ni un bout de l’an ni un obit et dont les chuchotements cinéraires sont utiles, après tout, pour étoffer les deuils pauvres. — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Livre de Poche, page 15)
  2. (Par extension) Ce que rapporte ce service.
  3. (Religion) (Par extension) Somme versée au prêtre pour dire un office funéraire.
  4. (Typographie) Empattement supérieur d’une lettre.
    • Les lettres b, d, h, i, k, m, n, p, r, l, u, portent à leur partie supérieure, et vers la gauche, un léger trait nommé obit ou empattement de tête : b, d, h, i, k, m, n, p, r, l, u ; […] l’obit est double, c’est-à-dire gravé à droite et à gauche, dans les lettres v, x, y : v, x, y ; […]. — (L.-E. Brossard, Correcteur typographe : Les règles typographiques, 1924)
    • Le petit trait placé au sommet des lettres b, d, h, i, j, k, l, s’appelle obit, et celui placé au bas des lettres f, h, i, k, l, m, n, p, q, r, s’appelle empattement. — (Émile Leclerc, Nouveau manuel complet de typographie, 1921)

DérivésModifier

SynonymesModifier

En typographie

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • obit sur Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Apocope de obituary (« nécrologie »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
obit
\ˈɒb.ɪt\
obits
\ˈɒb.ɪts\

obit \ˈɒb.ɪt\

  1. (Familier) Nécrologie.

AnagrammesModifier