obsidional

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin obsidionalis (« de siège »). En parlant du siège militaire d’une ville.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin obsidional
\ɔp.si.djɔ.nal\
obsidionaux
\ɔp.si.djɔ.no\
Féminin obsidionale
\ɔp.si.djɔ.nal\
obsidionales
\ɔp.si.djɔ.nal\

obsidional \ɔp.si.djɔ.nal\

  1. (Rare) Qui concerne le siège d’une ville.
    • La fièvre obsidionale est une psychose collective frappant une population assiégée.
    • La monnaie obsidionale est une monnaie frappée dans une place assiégée.
    • La couronne obsidionale est une couronne d’herbes que les Romains donnaient à celui qui avait fait lever le siège d’une ville.
  2. (Figuré) Qui concerne la pathologie d’une personne qui se croit assiégée ou persécutée.
    • Délire obsidional, délire de persécution.
    • C'est ainsi que s'était développée une fièvre obsidionale ... — (Lévi-Strauss, Tristes tropiques, 1955, page 23)
    • Cette poignée d'hommes défiant la montée des vagues me rappelle nos ivresses obsidionales d'enfants tenant le coup jusqu'à la fin, sur ces mêmes plages, sous ce même ciel gris, dans nos forts de sable insidieusement envahis par l'eau. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 23)
    • (...) la France obsidionale qui perçoit tout nouveau venu comme un envahisseur (...) — (Alain Finkielkraut, L'identité malheureuse, 2013, page 120)
    • […] Les protestations et les condamnations peuvent même servir la Corée du Nord. Son délire obsidional trouvera en effet, dans cette posture « seule contre tous » de quoi s'alimenter [...] — (Pierre Rigoulot (Directeur de l'Institut d'histoire sociale), « Jusqu'au dernier Nord-Coréen ? », La Croix, 19 septembre 2016, page 27)
    • Il savait, dans sa chair, que la France véritable est celle qui accueille, qui ne se racornit pas dans la peur obsidionale mais continue de vivre dans l'hospitalité et la transmission aux nouveaux venus, dont il n'a jamais oublié qu'il avait fait partie. — (Emmanuel Macron, Discours en hommage à Charles Aznavour, Hôtel National des Invalides, 5 octobre 2018)
  3. (Biogéographie, Écologie, Ethnobiologie) Qualifie une espèce introduite accidentellement par une armée.
    • Sur les deux rives de la Seine, au Champ de Mars dans tous les campements et les environs des forts, à Buzenval, sur le mont Valérien, à Neuilly, à Fontenay-aux-Roses, à Sèvre, à Meudon les herborisations ont été particulièrement riches en plantes obsidionales. — (L'Illustration horticole, 1872, Volume 19, page 219)
    • Cette espèce appartenant à la famille des Poacées est remarquable en raison de sa rareté à l’échelle du territoire national […] mais aussi parce qu’il s’agit d’une espèce présumée obsidionale […]. — (Office national des forêts, révision d’aménagement forestier 2008-2027 de la forêt domaniale du Val-de-Senones → lire en ligne)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

Nature Forme
Positif obsidional
\əb.ˈsɪd.ɪə.nəl\
Comparatif more obsidional
\ˌmɔɹ əb.ˈsɪd.ɪə.nəl\ ou \ˌmɔː əb.ˈsɪd.ɪə.nəl\
Superlatif most obsidional
\ˌmoʊst əb.ˈsɪd.ɪə.nəl\ ou \ˌməʊst əb.ˈsɪd.ɪə.nəl\

obsidional \əb.ˈsɪd.ɪə.nəl\

  1. Obsidional.

PrononciationModifier

  • Royaume-Uni (Sud de l'Angleterre) : écouter « obsidional [Prononciation ?] »