Étymologie

modifier
Emprunté au latin obturare (« boucher »).

obturer \ɔp.ty.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Art) Boucher une ouverture qui s’est produite accidentellement.
    • Obturer une fissure, une fuite avec du ciment, du mastic.
  2. (Sens figuré) Dissimuler, cacher.
    • Je vois ta main droite gantée de noir.
      C’est sans espoir, la mutation s´amorce,
      Ta nature que tu obtures, le côté obscur de la force.
      — (IAM, L'Empire du côté obscur)
  3. (Chirurgie) Fermer une ouverture accidentelle à la voûte du palais, aux os du crâne ou boucher un trou qui s’est produit dans une dent par suite de carie.
  4. (Construction) Boucher une baie (porte ou fenêtre) dans un mur par ajout de maçonnerie afin de condamner le passage ou de redessiner une façade

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier