Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de occasion.

Verbe Modifier

occasionner \ɔ.ka.zjɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Être l’occasion de quelque chose ; provoquer quelque chose.
    • Une erreur propagée depuis très-longtemps eu Europe avait fait donner à l’Anastatica Hierochuntica de Linné, le nom de Rose de Jéricho. Les propriétés hygrométriques de cette plante qu'on rencontre en Arabie , en Égypte et en Syrie avaient occasionné cette confusion. — (Victor Langlois, La Rose de Jérico, dans la Revue archéologique, Paris : chez A. Leleux, 1854, part. 1, p. 247)
    • […], l'eau montait rapidement et soulevait les plaques du parquet de l'ouverture de la chauffe ; en examinant le navire, on trouva que la voie d'eau était occasionnée par l'enlèvement de la garniture du tambour de jaumière pendant les grandes fatigues du navire, on aveugla cette voie d'eau à l'aube ; […]. — (Revue internationale du droit maritime, 1888, vol. 4, p. 26)
    • Ces sortes d'affaires s'instruisent sans huissiers ni défenseurs. Le ministère de ceux-ci est déclaré n'être pas obligatoire, et le surcroît de frais qu'il eût occasionné être irrépétible. — (Revue pratique de droit français: jurisprudence, doctrine, législation, dirigée par A. Marescq & E. Dujardin, tome 28, 1880, p. 208)
    • Le docteur Paul était ensuite venu, brillamment expliquer à la barre comment les coups avaient occasionné, en effet, seize blessures […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Tout ce qu'il entendait autour de lui, les tuyaux refilés d'une oreille à l'autre, les vaines discussions d'intérêts sordides, les propositions abracadabrantes, lui occasionnaient parfois des nausées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier