octogesimus

LatinModifier

ÉtymologieModifier

De octoginta (« quatre-vingt »).

Adjectif Modifier

Cas Singulier Pluriel
Masculin Féminin Neutre Masculin Féminin Neutre
Nominatif octogesimus octogesimă octogesimum octogesimī octogesimae octogesimă
Vocatif octogesime octogesimă octogesimum octogesimī octogesimae octogesimă
Accusatif octogesimum octogesimăm octogesimum octogesimōs octogesimās octogesimă
Génitif octogesimī octogesimae octogesimī octogesimōrŭm octogesimārŭm octogesimōrŭm
Datif octogesimō octogesimae octogesimō octogesimīs octogesimīs octogesimīs
Ablatif octogesimō octogesimā octogesimō octogesimīs octogesimīs octogesimīs

octogesimus \Prononciation ?\

  1. Octogésimal, quatre-vingtième[1].
    • Postero die, dispositis praesidiis cum in forum descendisset conuersaque in eum plebs novitate rei ac miraculo esset, et Maeliani atque ipse dux eorum in se intentam vim tanti imperii cernerent, expertes consiliorum regni qui tumultus, quod bellum repens aut dictatoriam maiestatem aut Quinctium post octogesimum annum rectorem rei publicae quaesisset rogitarent, missus ab dictatore Seruilius magister equitum ad Maelium "vocat te" inquit, "dictator". — (Tite-Live, Ab Urbe Condita)
      Le lendemain, après avoir placé des corps de garde, il descend sur le forum, et étonne le peuple par cet appareil inattendu. Maelius et ses partisans sentirent bien que c’était contre eux qu’était dirigée la puissance de cette redoutable magistrature ; mais les citoyens qui ignoraient leurs complots, se demandaient : « Quelle sédition, quelle guerre soudaine avait rendu nécessaire l’autorité dictatoriale, ou avait fait confier la direction de la république à Quinctius, qui était plus qu’octogénaire. » Cependant Servilius, le maître de la cavalerie, envoyé par le dictateur vers Maelius, lui dit : « Le dictateur te demande. » — (traduction)

SynonymesModifier

RéférencesModifier

  1. « octogesimus », dans Charlton T. Lewis et Charles Short, A Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage
  2. « octogesimus », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage