Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De oisif avec le suffixe -ité.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
oisiveté oisivetés
\wa.ziv.te\
 
L’oisiveté d’un chat.

oisiveté \wa.ziv.te\ féminin

  1. État, habitude d’une personne qui est oisive, qui ne fait rien.
    • Peut-être voulez-vous seulement occuper votre oisiveté de province par le spectacle des sottises que peut faire un poète ? — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Rien ne choque tant les pauvres gens que l’oisiveté des riches ou de ceux qu’ils croient riches. — (Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, Charles Guérin, I, 5, G. H. Cherrier, éditeur, Montréal, 1853, p. 71)
    • […] il ne voulait pas cependant négliger ses autres occupations et nourrir dans la paresse une vingtaine de bandits qui d’un moment à l’autre, poussés par l’oisiveté, pouvaient lui jouer un mauvais tour. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Autre motif d’orgueil, que d’être citoyen ! Cela consiste pour les pauvres à soutenir et à conserver les riches dans leur puissance et leur oisiveté. Ils y doivent travailler devant la majestueuse égalité des lois, qui interdit au riche comme au pauvre de coucher sous les ponts, de mendier dans les rues et de voler du pain. — (Anatole France, « Le Lys rouge (2e partie) », La Revue de Paris, 1re année, numéro 6, Paris, 15 avril 1894)
    • […] le gros Léon, qui avait épousé une femme riche, ne faisait rien, ses trois mille francs de rente lui permettant l’oisiveté. — (Louis Pergaud, « Un renseignement précis », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Seuls, l’allumeur de l’unique réverbère du pôle Nord, et son confrère de l’unique réverbère du pôle Sud, menaient des vies d’oisiveté et de nonchalance : ils travaillaient deux fois par an. — (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, Reynal and Hitchcock, New York, 1943)
    • […] il avait cette grâce aristocratique d’une race qui vit noblement puisque son labeur est un jeu, un luxe de son oisiveté. — (Pierre-Henri Simon, Celle qui est née un dimanche, 1952)

SynonymesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • oisiveté sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier