Voir aussi : Operation, operation

Étymologie

modifier
Vient du latin operatio (« ouvrage »).

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
opération opérations
\ɔ.pe.ʁa.sjɔ̃\
 
Une opération chirurgicale. (sens n°3)

opération \ɔ.pe.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’opérer.
    • Elle était vierge de corps seulement. Même quand le robuste travailleur de la glaise l’eut initié aux délicats titillements de la fornication sans apprêts, il ne parut pas qu’elle eût gagné ou perdu à l’opération. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 30)
    • Cette industrie du drap est en effet l’une des plus complexes, et le nombre des opérations nécessaires pour transformer la laine brute en produit fini est très élevé. Il fallait trier la laine, la teindre, la mélanger, la carder, la filer, la tisser, dégraisser le tissu, le fouler, le lainer, le tondre, l’épinceter, et enfin lui donner de l’éclat en le pressant. — (André Maurois, Histoire de l’Angleterre, Fayard & Cie, 1937, page 235)
    • Le traitement des papiers à image apparente comporte un virage et un fixage. Ces deux opérations peuvent être effectuées séparément ou, au contraire, être réunies en une seule opération de virage et fixage combinés. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 265)
  2. Manière d'opérer.
    • La houille est généralement assez impure et contient des pyrites et des matières argileuses qui agissent d’une manière fâcheuse dans plusieurs opérations industrielles. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 91)
    • Sa spécialité consistait à scier les dés et à les piper. Il m'expliqua l'opération, car achetant lui-même l’ivoire, il le débitait en petits cubes dont il forait certains côtés pour les bourrer de plomb, en ayant soin de reboucher ensuite les trous à l’aide d’un mélange de poudre d’os et de sécotine. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • L’addition d’eau à la vendange ou au vin est une opération — appelée mouillage — formellement interdite par la loi. Il n'en fut pourtant pas toujours ainsi. — (Paul Jaulmes, Analyse des vins, Montélimar : Librairie Poulain, 1951, page 481)
  3. (Médecine) Intervention chirurgicale sur le corps de l’homme ou de l’animal.
    • On doit, sans perdre un instant, extirper la tumeur : opération qui exige la main d’un anatomiste, et qui n’est pas sans danger pour celui qui la pratique, l’inoculation de l’ichor gangreneux pouvant causer la mort. — (Mémoires d’agriculture, d’économie rurale et domestique, 1831, page 423)
    • Depuis vingt-quatre ans, M. B… souffrait d’une sinusite frontale qui avait nécessité onze opérations !! Malgré tout la sinusite persistait, accompagnée de douleurs intolérables. — (Émile Coué, La Maîtrise de Soi-même par l’autosuggestion consciente, 1922, éd. 1935, page 40)
    • Il en arrivait à négliger Geneviève qui se rétablissait lentement des suites de son opération […]. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 89)
  4. (Mathématiques) Supputations, les calculs par lesquels on part d’une quantité connue pour arriver à des quantités inconnues.
    • L’addition, la soustraction, la multiplication et la division sont appelées les quatre opérations.
    • Extraire la racine carrée d’un nombre est une opération arithmétique.
    • Cet industriel, qui crevait sous lui de chiffres et de plans les ingénieurs les plus endurcis ; dont l’âme tout arithmétique aurait ramené aux quatre opérations la beauté, l’héroïsme, la haine même, ne dédaignait pas toujours d’acquérir des choses gracieuses, encore qu’inutiles. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
    • Opérations algébriques.
    • La résolution d’une équation est une opération algébrique.
  5. (Administration, Commerce, Finance, Militaire, Politique) Exécution des mesures prises pour la réalisation d’un projet d’ensemble.
    • Carcassonne était la place centrale des opérations entreprises contre l’armée aragonaise et un refuge assuré en cas d’échec. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Oh ! vous savez, vous ne seriez pas prévenu, vous vous douteriez pas des opérations qui s’y goupillent. C’est pépère, même coquet et bien propre […]. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Il est sensible aux insecticides type H. C. H. ou S. P. C., et, dans diverses régions, des opérations d’ensemble connues sous le nom d’« opération hanneton » ont été entreprises avec des moyens puissants. — (Trois ennemis de la betterave, dans Le Chasseur Français, n°670, décembre 1952, page 739)
    • La harka savait nomadiser. Dix fois plus mobile qu’une troupe métropolitaine, plus souple, elle pouvait rester en opération trois ou quatre jours avec une galette de pain et trois boîtes de sardines. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, page 171, France-Empire, 1963)
    • La supériorité militaire écrasante de l’hyperpuissance américaine lui permet certes d’organiser ses expéditions sans l’aide de personne. Mais ces opérations punitives ne peuvent fonder un nouvel ordre du monde. — (Pour un autre monde ; Un autre chemin, motion pour le congrès socialiste de Dijon du 16 au 18 mai 2003)
    • (Familier) (Ironique) Vous avez fait là une belle opération, voilà une belle opération, Vous n’avez rien fait qui vaille.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier
Traductions à trier
modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier