Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Sur le modèle de or noir, composé de or en tant que métal rare de grande valeur
  • (Sens 1) de bleu pour rappeler la couleur de l’eau,
  • (Sens 2) de bleu pour rappeler la couleur de la flamme du gaz qui brûle.

Locution nominale Modifier

or bleu \ɔʁ.blø\ masculin

  1. Eau en tant que ressource naturelle limitée.
    • Avec plus de 20% de la population mondiale, mais seulement 7% des ressources en eau, la Chine a soif d’or bleu. — (Stéphane Pambrun, Chine : la ruée vers l’or bleu, Novethic, [12-04-2011])
    • C’est donc un véritable défi que pose aujourd'hui « l’or bleu », dont la détention est une source de rivalités, voire de conflits dans les prochaines années. — (Sophie Chautard, L’indispensable de la géopolitique, Studyrama, 2006)
  2. Gaz en tant que ressource naturelle limitée.
    • La Russie souhaiterait faire de ce pays un « carrefour » des routes gazières susceptible de redistribuer « l’or bleu » vers l’Europe du sud et Israël. — (Doru Cojocaru, Géopolitique de la mer Noire: éléments d’approche, Éditions L’Harmattan, 2007)
    • Concernant l’énergie, le but est de bâtir une véritable politique commune, qui n’est encore qu’embryonnaire, pour pouvoir en particulier négocier dans des conditions équitables avec la Russie, grand pourvoyeur de gaz dénommé l’or bleu. — (Jean-François Loddo, Le nouvel ordre du puzzle des Balkans: zone pivot de l’échiquier, Éditions L’Harmattan, 2009)

TraductionsModifier