Étymologie

modifier
Composé de ordre et de grandeur.

Locution nominale

modifier
Singulier Pluriel
ordre de grandeur ordres de grandeur
\ɔʁ.dʁə də ɡʁɑ̃.dœʁ\

ordre de grandeur \ɔʁ.dʁə də ɡʁɑ̃.dœʁ\ masculin

  1. Valeur ou taille approximative, en particulier en logarithme décimal, c’est-à-dire n de la notation scientifique ±a × 10n.
    • Le palladium ne donnant pas des effets magnétiques bien intenses, il en résulte que les corrections dues à l’ampoule sont du même ordre de grandeur que les quantité à mesurer. — (Pierre Curie, Propriétés magnétiques des corps à diverses températures, dans Annales de Chimie & de Physique, 7e série, t.V, Juillet 1895)
    • Il faut remarquer que la netteté de l’épreuve dépend aussi des corrections d’aplanétisme et d’astigmatisme de l’objectif qui sont souvent limitées à l’ordre de grandeur angulaire qui vient d'être indiqué. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, p.120)
    • La superficie des communes d’Attigny, Sainte-Vaubourg, Coulommes-et-Marqueny, Chuffilly-Roche donne comme ordre de grandeur plus de trois mille cinq cents hectares. — (Josiane Barbier, Palais et fisc à l’époque carolingienne : Attigny, dans Bibliothèque de l’École des chartes, 1982, vol. 140, p. 152)
    • Le déplacement apparent de certaines étoiles situées en bordure de la couronne solaire était mesurable, dans l’ordre de grandeur prévu par Einstein. — (Denis Hamel, Albert Einstein, astrologue ? Vous voulez rire ? La fin d’un canular, dans Le Québec sceptique, no57, été 2005, p. 31)
    • Très approximativement, les durées de vies des désintégrations à deux photons sont de deux ordres de grandeur (≈ 1/137) plus longues que celles des désintégrations à un photon. Ces dernières sont de deux ordres de grandeur plus longues que celles des désintégrations fortes. — (André Rougé, Introduction à la physique subatomique, 2005, ISBN 9782730212311, p. 165)

Traductions

modifier