Voir aussi : orfevre

Français modifier

Étymologie modifier

(Date à préciser) Du latin populaire *aurifaber (« forgeron d’or »), composé de aurum (« or ») et faber (« forgeron »), qui donne fevre en ancien français.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
orfèvre orfèvres
\ɔʁ.fɛvʁ\
 
Un orfèvre et deux clients.

orfèvre \ɔʁ.fɛvʁ\ masculin et féminin identiques ou masculin (pour une femme, on dit : orfèvresse)

  1. Artisan et marchand qui fabrique et qui vend des bijoux et autres ouvrages d’or et d’argent, de platine ou de tout métal précieux.
    • Je résolus de vendre une bague et un médaillon que je tenais de ma mère, et je parcourus la ville à la recherche d’un orfèvre. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Je n'ose laisser le lecteur sous cette pénible impression de détresse matérielle. […]. Mais on aurait tort de croire que nos orfèvres de la même époque fussent tous des indigents et tirassent le diable par la queue. Au contraire. — (Gérard Morisset, « L'orfèvre François Chambellan », dans le Bulletin des recherches historiques, vol. 51, n° 1-2 (janvier-février 1945), éd. A. Roy, p. 35)
    • Cette femme, voyant la pierre précieuse étincelante que possédait son mari, lui dit de la porter chez l’orfèvre pour en faire faire un bracelet. L’orfèvre, qui reconnut sa valeur, la remplaça par une autre. — (Le Courrier du Vietnam, Chien, chat et serpent, lecourrier.vn, 06 décembre 2020)
  2. (Sens figuré) Professionnel méticuleux.
    • C’est du travail d’orfèvre.
    • C’est un orfèvre en la matière, vous pouvez lui faire confiance.

Variantes orthographiques modifier

Dérivés modifier

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Références modifier