Étymologie

modifier
Dérivé de oriental, avec le suffixe -iser.

orientaliser \ɔ.ʁjɑ̃.ta.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner un caractère oriental.
    • Les hommes [dans une revue] ont bonne prestance ; on reconnaît la vigoureuse recrue française revenue à elle-même et débarrassée, heureusement, de la culotte large qui, vers la fin de l’empire, avait contribué, qu’on nous passe ce mot, à orientaliser, c’est-à-dire à débrailler notre armée. — (Journal des Débats, 16 juin 1876, 1ière page, 4e colonne)
    • Nous sommes bien la suite des Latins et Grecs. Mais l'Hellénisme avec Plotin était déjà orientalisé. — (Maurice Barrès, Cahiers, t.6, 1908)
    • Partout l'Asie, que je connais, réclame ardemment l'enseignement de l'Occident (…). Cet appel (…) nous donne une vue sur l'orientation que peut prendre l'Asie. Qu'elle doive nuancer les apports de l'Occident, les repenser, les orientaliser, ah! certes. — (Maurice Barrès, Cahiers, t.11, 1914)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier