FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1751) Emprunté au bas latin oscillare, de oscillum (« balançoire »).

Verbe Modifier

osciller \ɔ.si.le\ ou \ɔ.si.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se déplacer alternativement en deux sens contraires.
    • À leur pied, une fosse est ouverte, à moitié pleine ; sur le bord oscille un cadavre qu’étaient en train d’y jeter les ensevelisseurs déguerpis. — (Marguerite Baulu, La Bataille de l’Yser, Paris, Perrin & Cie, 1918, p.355)
    • Des ses énormes battoirs, il me giflait à toute volée. Je tombais à genoux, mais j’étais incapable de me maintenir droit. J’oscillais tantôt à gauche, tantôt à droite […] — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • L'appareil ballottait comme un ivrogne dans l'air froid, oscillant dans un vent de travers. […]. Leurs intestins yoyotaient de bas en haut sous l'effet du tangage et du roulis. — (Dan Abnett, Zone de guerre, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Julien Drouet, éd. Eclipse/Panini Books, 2013, chap. 12)
  2. (Figuré) Varier entre deux limites, entre deux bornes.
    • Les mesures agraires de Quarré, avant la Révolution (elles persistent aujourd’hui), n’avaient pas de base fixe. Un journal de champ, une « soiture » de pré oscillaient entre vingt-deux et trente-cinq ares de nos mesures métriques. — (Abbé Guignot, Essai sur Quarré-les-Tombes ; ses sarcophages mérovingiens et sa station préhistorique, Tours, impr. Bousrez, 1895, p.41)
    • Des contrôles de police seront réalisés aléatoirement et l’amende pour non-respect de cette quarantaine oscillera entre 1 000 et 1 500 euros. — ("Covid-19 : Castex assure que les variants « ont tendance à régresser » en France", Le Monde, 2021 → lire en ligne)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier