ostentation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin ostentatio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ostentation ostentations
\ɔs.tɑ̃.ta.sjɔ̃\

ostentation \ɔs.tɑ̃.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Affectation de montrer des qualités ou des avantages dont on veut faire parade.
    • Son ostentation est doublée de générosité. Les résultats profitent à la société, les motifs regardent Dieu. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Elle aurait eu de l’amitié pour lui si elle ne l’avait trouvé rusé, sournois et trop subtil à lui tirer sa signature quand il avait besoin d’argent pour des entreprises où il mettait plus d’ostentation que d’avidité. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, pages 27-28)
    • Par ostentation, parfois, une munitionnette, qui ne paye d'ailleurs pas son loyer comme femme de mobilisé, et mème cumule son salaire avec le salaire de son mari en certain cas, n'hésite pas à payer 10 fr. un méchant poulet, au lieu d'acheter un honnête bifteck. — (« Revue des questions alimentaires », Bulletin de la Société scientifique d’hygiène alimentaire et d'alimentation rationnelle, vol. 5, Paris, 1917, p. 351)
    • Je surpris, j'effarouchai en marquant tout de suite, sans ostentation, mais nettement, mon éloignement des observances religieuses. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.78)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin ostentatio.

Nom commun Modifier

ostentation singulier

  1. Ostentation.

SynonymesModifier

flaunting

Apparentés étymologiquesModifier