ostentatoire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin ostendere (« présenter, montrer, exhiber ») dont est issu ostensible.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ostentatoire ostentatoires
\ɔs.tɑ̃.ta.twaʁ\

ostentatoire \ɔs.tɑ̃.ta.twaʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui marque de l’ostentation, en parlant de choses.
    • Chez Mrs. Ferguson, l’austérité s’alliait à une certaine aisance très légèrement ostentatoire. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 142)
    • Elle n'était pas amoureuse, mais elle aimait paraître avec le bel Italien qui exhibait sa fortune de manière un peu ostentatoire et démontrait un dilettantisme ajoutant à son charme. — (Justine Laval, Les Romanesques, tome 5 : L'enfant de l'amour, Éditions 92, 2011, chap. 3)
    • Sa rusticité paraissait tellement ostentatoire qu'elle sentait la pose. — (Eric-Emmanuel Schmitt, L'Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000. Prologue)
  2. Qui est montré avec insistance et sans discrétion.
    • Xavier Flactif, agent immobilier douteux, achète en 2003 au Grand-Bornand un chalet qu'il meuble avec un luxe ostentatoire aux yeux de certains : “fauteuil en cuir, télé grand écran, frigo américain”, objets qu'un couple de ses voisins passablement obtus nomme et convoite jusqu'à l'obsession. — (Armand Farrachi, Le triomphe de la bêtise, Actes Sud Littérature, 2018)

TraductionsModifier

RéférencesModifier