ouï-dire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Anciennement ouïr-dire ; de ouïr et de dire.

Nom commun Modifier

Invariable
ouï-dire
\ui.diʁ\

ouï-dire \ui.diʁ\ masculin

  1. Ce qu’on n’a ni vu ni entendu soi-même et qu’on ne sait que par le rapport d’une autre personne ou par le bruit public.
    • Il semblait comparer la France si changeante et sitôt étudiée à un pays dont les mœurs et les sites ne lui étaient connus que par des ouï-dire contradictoires, ou par des livres, mal faits pour la plupart. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Béhidjé-hanum ne m’est connue que par ouï-dire : les infidèles ne sont point admis dans sa demeure. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)

VariantesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier