oullière

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’occitan olièra, « allée de terre labourable entre deux rangs de vigne ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
oullière oullières
\u.jɛʁ\

oullière \u.jɛʁ\ féminin

  1. (Agriculture, Viticulture) Espace laissé entre les rangs de vignes et utilisé pour d’autres cultures.
    • L'usage de planter les vignes sur deux files rapprochées entre elles, formant ce qu'on appelle un banc, et séparées des deux files voisines par un grand intervalle, dit oullière, dans lequel on sème du blé, est bon dans les terres fertiles, […]. — (J.-N. Barbier de Vémars, Annales des arts et manufactures, t.34, p.294, 1809)
    • Lorsque les planches sont plus larges, le système est identique à celui en usage en terrain plat ; c'est le cas dans le Comtat et en Provence : les fillagues (simples ou doubles) sont séparées par une oullière de céréales. — (Philippe Blanchemanche, Bâtisseurs de paysages: terrassement, épierrement et petite hydraulique,1990, p.141)

Variantes orthographiquesModifier


TraductionsModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier