péché capital

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Locution composée de péché et de capital.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
péché capital
\pe.ʃe ka.pi.tal\
péchés capitaux
\pe.ʃe ka.pi.to\

péché capital \pe.ʃe ka.pi.tal\ masculin

  1. (Christianisme) Péché qui en entraine d’autres, selon la théologie catholique.
    • Je me représentais les vertus comme trois belles enfants de Marie et les sept péchés capitaux comme des vieux espèces d’affreux bonhommes qui faisaient la lippe, des espèces de notaires. — (Charles Péguy, « Note conjointe sur M. Descartes et la philosophie cartésienne » [1914], dans ses Œuvres complètes, tome IX : Œuvres posthumes, Paris : Éditions de la Nouvelle Revue française, 1924, page 314)
    • L’orgueil, l’envie, la colère, la luxure même, les sept péchés capitaux faisaient chorus, hurlaient de douleur. — (Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne, 1936, réédition Le livre de poche, 1968, page 55)
  2. (Sens figuré) Grande faute.
    • Cela en dit beaucoup sur l’univers moral et les nouveaux péchés capitaux de notre société, et même, de notre civilisation. — (Mathieu Bock-Côté, Le Québec, encore religieux sans le savoir, Le Journal de Québec, 5 mai 2021)

DérivésModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier