Français modifier

Étymologie modifier

Du latin peregrinus → voir pérégriner.

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin pérégrin
\pe.ʁe.ɡʁɛ̃\
pérégrins
\pe.ʁe.ɡʁɛ̃\
Féminin pérégrine
\pe.ʁe.ɡʁin\
pérégrines
\pe.ʁe.ɡʁin\

pérégrin

  1. (Droit) Qui est dans l’état de pérégrinité.
  2. (Astrologie) Qualifie une planète qui n’occupe aucune de ses dignités dans un thème astral.
    • Une planète pérégrine manque de fiabilité. On ignore si elle opérera pour le natif ou contre lui. — (Denis Labouré, Cours Pratique d’Astrologie : Secrets de l’Astrologie des Anciens, 2004, Éditions Chariot d’Or, page 169)

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
pérégrin pérégrins
\pe.ʁe.ɡʁɛ̃\

pérégrin \pe.ʁe.ɡʁɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : pérégrine)

  1. (Absolument) Personne qui pérégrine.
    • Diogène est placé en deçà de la civilisation, avant l’élection de l’habitat qui interdit la marche, la liberté du pérégrin. — (Michel Onfray, Le ventre des philosophes, Grasset, 1989)
    • Nous allions à vitesse prudente au milieu des bicyclettes, des scooters, des pérégrins soutenant sur leurs épaules ou sur le crâne ce qu’il fallait transbahuter, racines de manioc, sacs de mil, régimes de bananes, fagots de bois de chauffage, jerricans ambrées, grappes caquetantes de volailles frénétiques liées aux pattes, les ailes claquant l’air. — (Anne Vallaeys, Indépendance Cha Cha, Fayard, 2007, page 50)
    • Ces pérégrins ne respectent rien ! — (Georges Coulonges, Les sabots de Paris, Presses de la Cité, 2003 ; édition utilisée : collection Pocket, 2005, page 101)
  2. (Droit) Celui qui est dans l’état de pérégrinité.
  3. (Droit romain) Homme libre vivant à Rome sans toutefois être citoyen romain.

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier