pétalisme

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté au grec ancien πεταλισμός (petalismos) « bannissement voté sur des feuilles d’olivier », issu grec ancien πέταλον (pétalon) « feuille de plante » par extension « pétale »

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pétalisme pétalismes
\pe.ta.lism\

pétalisme \pe.ta.lism\ masculin

  1. (Antiquité) Sentence populaire, par laquelle les Syracusains condamnaient à l’exil, pour cinq ans, ceux d’entre leurs concitoyens dont la puissance paraissait dangereuse pour la liberté publique.
    • Nous savons aussi qu’existait à Syracuse une procédure analogue à celle de l’ostracisme athénien, le pétalisme, qui permettait de chasser de la cité quiconque menaçait de rétablir à son profit la tyrannie. — (Claude Mossé, La Tyrannie dans la Grèce antique, Presses universitaires de France, coll. « Dito », 1989 (1969), page 99)
    • On a beaucoup évoqué l’ostracisme, en bien et en mal, depuis qu’en 1791, l’Académie des inscriptions et belles-lettres a mis au concours l’étude des avantages et des inconvénients de l’ostracisme et de l’institution analogue que connaissait Syracuse, le « pétalisme ». — (Pierre Vidal-Naquet, « Tradition de la démocratie grecque » dans Moses Finley, Démocratie antique et Démocratie moderne, Payot & Rivages, collection « Petite bibliothèque Payot », 2006, page 14)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de la langue française, par Émile Littré (1872-1877), mais l’article a pu être modifié depuis. (pétalisme)