LatinModifier

ÉtymologieModifier

Probablement repris du grec ancien πάλα, pála (accusatif : πάλας) des écrits de Strabon et qui se traduit par « pépite d’or » [1] :
  • ἐν δὲ τοῖς ψήγμασι τοῦ χρυσίου φασὶν εὑρίσκεσθαί ποτε καὶ ἡμιλιτριαίας βώλους ἃς καλοῦσι πάλας, μικρᾶς καθάρσεως δεομένας. — (Strabon, Géographie, vers 7 av. J-C)
    Il arrive quelquefois, dit-on, qu’on rencontre parmi les paillettes d’or, ce qu'on appelle des pales, c'est-à-dire des pépites du poids d’une demi-livre et qui ont à peine besoin d’être purifiées. — (Traduit par Amédée Tardieu, 1886)
Il s’agit d’un emprunt aux langues ibériques de l’époque, qui pourrait venir du phénicien *𐤐𐤋𐤊 (palac) que l’on retrouve dans l’hébreu פלך, pélekh (« bâton, fuseau ») car les mines d’or espagnols étaient autrefois tenues par les phéniciens et les carthaginois [2]. Le terme est issu de l’akkadien 𒄑𒁄, pilakku (« fuseau, objet en or »)[3][4].
D’aucuns le rapproche du grec ancien πλάξ, pláx (« plaque »)[1] qui se rattache à une racine indo-européenne *plāk- ou *pleh₂- (« plat »).

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif palacră palacrae
Vocatif palacră palacrae
Accusatif palacrăm palacrās
Génitif palacrae palacrārŭm
Datif palacrae palacrīs
Ablatif palacrā palacrīs
 
Fragmenta palacrae - éclats de lingot

palacra \pa.ˈlaː.kɾa\ féminin

  1. Lingot d’or.
    • Aurum arrugia quasitum non coquitur, sed statim suum est ; inveniuntur ita massae, nec non in puteis, etiam denas excedentes libras: Palacras Hispani ; alii palacranas ; iidem quod minutum est, balucem vocant. — (Pline l’Ancien, Historia Naturalis, Livre XXXIII, 77 ap. J-C)
      L’or obtenu par l’arrugie n’a pas besoin d’être fondu ; il est or tout aussitôt. On en trouve des blocs ; les puits en fournissent même qui dépassent dix livres. Les Espagnols nomment ces blocs palacres ou palacranes ; l’or en très petit grain, ils le nomment baluce. — (Traduit par Émile Littré, 1848)

VariantesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  palacra figure dans le recueil de vocabulaire en latin ayant pour thème : or.

RéférencesModifier

SourcesModifier

  1. a et b Pline l’Ancien, J.F Gronovius, David Durand, Histoire naturelle de l’or et de l’argent, page 211, note F
  2. Louis Thomassin, La methode d’étudier et d’enseigner, 1690, page 381
  3. Ernest Klein, A Comprehensive Etymological Dictionary Of The Hebrew Language, 1987
  4. Association assyrophile de France, palacra sur le Dictionnaire akkadien

BibliographieModifier