FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’italien paladino. Référence nécessaire

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
paladin paladins
\pa.la.dɛ̃\

paladin \pa.la.dɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : paladine)

  1. (Histoire) (Littéraire) Nom qui fut donné, dans les romans de chevalerie, après le XVIe siècle, aux pairs qui suivaient Charlemagne à la guerre.
  2. (Par extension) Chevaliers courant le monde en cherchant des aventures.
    • L’homme a inventé les dieux et il a créé l’amour avec son cortège de sensibleries ridicules ou criminelles. L’amour a donné naissance au poète, puis au psychologue et, pour couronner l’humaine sottise, à cet enfonceur de portes ouvertes qui s’est baptisé psychanalyste — le paladin du refoulement et l’écuyer servant la Haute Dame Libido. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 118)
  3. (Figuré) (Vieilli) Homme intrépide et animé de sentiments chevaleresques.
    • Ce n’est qu’en revenant au parti en 1928, après avoir passé plusieurs années à l’étranger suite au putsch manqué, que Göring, qui plus tard arborera fièrement le titre de « plus fidèle paladin du Führer », fait allégeance totale à Hitler. — (Ian Kershaw, traduit par Jacqueline Carnaud et Pierre-Emmanuel Dauzat, Hitler – Essai sur le charisme en politique, Éditions Gallimard, 1995, ISBN 978-2-07-041908-1)
    • Igor était tellement enthousiaste de son aspect rajeuni qu'il est devenu le paladin des smoothies verts dans notre famille. Le matin, il se réveillait tôt et il préparait 6 à 8 litres de smoothie qui duraient deux ou trois jours […]. — (Victoria Boutenko, Les vertus thérapeutiques des smoothies verts, Macro Éditions, 2016, 2020, chap. 4)
  4. (Fantasie, Jeux de rôle) Guerrier défendant une divinité.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

  • paladin sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier