FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du grec ancien πάνδημος, pándêmos (« de tout le peuple »), apparenté à pandémie.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
pandème pandèmes
\pɑ̃.dɛm\

pandème \pɑ̃.dɛm\

  1. (Religion) Populaire, vulgaire, du peuple ; chez Platon s’oppose à uranie, céleste.
    • N’y a-t-il qu’une seule Vénus ou bien deux, la Vénus Uranie et la Vénus Pandème ? Je l’ignore : car Jupiter, qui sans doute est seul, a lui-même tant de noms ! Mais ont-elles leurs autels et leurs temples distincts ? offre-t-on à la Vénus Pandème des sacrifices moins relevés, et à la Vénus Uranie des offrandes plus chastes ? C’est ce que je n’ignore point. Et l’on peut croire que la Vénus Pandème inspire les amours du corps, tandis que la Vénus Uranie des offrandes plus chastes ? C’est ce que je n’ignore point. Et l’on peut croire que la Vénus Pandème inspire les amours du corps, tandis que la Vénus Uranie inspire l’union des âmes, l’amitié, les actes généreux. C’est de cet amour, Callias, que je te crois épris. — (Platon, Le Banquet)

TraductionsModifier