Voir aussi : Paraclet

Français modifier

Étymologie modifier

Du latin paracletus (« avocat »), issu du grec παράκλητος, paraklêtos (« avocat »), de παρακαλέω, parakaleo (« appeler, invoquer »).

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
paraclet paraclets
\pa.ʁa.klɛ\

paraclet \pa.ʁa.klɛ\ masculin

  1. (Bible, Théologie) Consolateur protecteur, intercesseur, nom parfois donné au Saint-Esprit, troisième personne de la Trinité.
    • Dans la coction de cette destinée, la mise au monde, je parle du monde, prend la place éminente, celle du ciel, celle du paraclet ! — (Gérard Ansaloni, Les dix rouleaux de Touenhouang, Éditions La p’tite Hélène, 2018)
    • Il y a des vies qui constituent des appels à vivre. Des « paraclets », disait le poète anglais Hopkins. On peut appliquer le mot à Fanon en le dépouillant de son contexte religieux et mystique. Celui qui réveille, et celui qui encourage. Et, celui qui somme l’homme d’accomplir sa tâche d’homme et de s’accomplir lui-même, en accomplissant sa propre pensée. — (Aimé Césaire, article de presse en hommage à Frantz Fanon, paru dans le magazine Jeune Afrique, édition du 13 au 19 décembre 1961. → lire en ligne)

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier