paranoïaque

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir paranoïa.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
paranoïaque paranoïaques
\pa.ʁa.nɔ.jak\

paranoïaque \pa.ʁa.nɔ.jak\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine, Psychiatrie) Relatif à la paranoïa.
    • En d'autres formes de la maladie, la péjoration paranoïaque va jusqu'à brouiller la répartition des activités sociales où collaborent le sujet et le socius, et jusqu'a faire objectiver et attribuer au socius des actes ou des parties d'actes qui sont en réalité le fait du malade. — (Jean Paulus, Le problème de l'hallucination et l'évolution de la psychologie d'Esquirol à Pierre Janet, Liége : Faculté de philosophie et lettres & Paris : Librairie E. Droz , 1941, p. 181)
    • (Figuré)L'habile mais féroce tyrannie du cœur exercée par Sand montre insensiblement ses limites; pourtant la “quarante-huitarde” qui se voudrait martyrisée n'en démord pas, solidement ancrée dans son égocentrisme paranoïaque: […]. — (Thierry Ozwald, « La correspondance George Sand/Pauline Viardot ou les tribulations de Nimounne et Fifille », dans Literatura epistolar : Correspondències (s. XIX-XX), tome 7, Lleida, 2002, p. 126)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
paranoïaque paranoïaques
\pa.ʁa.nɔ.jak\

paranoïaque \pa.ʁa.nɔ.jak\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Personne atteinte de paranoïa.
    • Les experts psychiatres ont établi que l’accusé était un paranoïaque.
    • — Faut pas faire attention, Théo est une brute née de la guerre.
      — En langage clinique, on appelle ça un paranoïaque, en langage militaire un brigadier.
      — (Michel Audiard, Un taxi pour Tobrouk, 1961)

Apparentés étymologiquesModifier

  • → voir adjectif ci-dessus.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier