EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du latin parare.

Verbe Modifier

parar \pa.ˈɾaɾ\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Arrêter, cesser.
  2. S’arrêter.

DérivésModifier

SynonymesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin parare.

Verbe Modifier

parar \pa.ˈɾa\ (graphie normalisée) 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tendre.
  2. Parer, orner.
  3. Apprêter.
  4. Empêcher.
  5. Protéger.
    • Parar la man.
      Tendre la main.
    • Parar l'aurelha.
      Prêter l'oreille.
    • Parar una glèisa.
      Orner une église.
    • Parar una polalha.
      Apprêter une poulaille.
    • Parar una glèisa.
      Orner une église.
    • Parar las moscas.
      Chasser les mouches.
    • Aquela vesta para plan del freg.
      Cette veste protège bien du froid.

se parar

  1. Se protéger.
    • Se parar del freg.
      Se protéger du froid.
    • Para-te.
      Défends-toi.

DérivésModifier

SynonymesModifier

RéférencesModifier

PortugaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin parare.

Verbe Modifier

parar \pɐ.ˈɾaɾ\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Arrêter.
    • parar um processo.
      arrêter un processus.
    • Portugal (...) passou de 15% das águas residuais tratadas em 1990 para 99% na atualidade. Ou seja (...) ao mar vai parar água tratada, o que se reflete na qualidade das águas costeiras, o que se reflete também na biodiversidade marinha. — (Lusa/DN, Portugal tem de se habituar a viver com menos água, avisa ministro do Ambiente, dans Diário de Notícias, 27 juin 2022 [texte intégral])
      Le Portugal (...) est passé de 15% des eaux usées traitées en 1990 à 99% aujourd’hui. En d’autres termes (...) l’eau traitée finit dans la mer, ce qui se reflète dans la qualité des eaux côtières, ce qui se reflète également dans la biodiversité marine.

parar \pɐ.ˈɾaɾ\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. S’arrêter.
    • parar na calçada.
      s’arrêter sur le trottoir.
    • Quando a procissão desembocou na praça São Sebastião, parando ante a pequena igreja branca, quando Glória persignou-se sorridente em sua janela amaldiçoada, quando o árabe Nacib avançou do seu bar deserto para melhor apreciar o espetáculo, então aconteceu o falado milagre. — (Jorge Amado, traduit par Georges Boisvert, Gabriela, cravo e canela, Companhia das letras, 1958)
      Quand la procession déboucha sur la place São Sebastião pour aller s’arrêter devant la petite église blanche, quand Glória, à sa fenêtre maudite, se signa en souriant, quand l’Arabe Nacib sortit de son bar désert pour mieux apprécier le spectacle, alors le fameux miracle se produisit.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

NotesModifier

  • Cette forme est celle de l’infinitif impersonnel, de la première et de la troisième personne du singulier de l’infinitif personnel, ainsi que de la première et de la troisième personne du singulier du futur du subjonctif.

RéférencesModifier