Voir aussi : Parquet

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1339) De parc avec le suffixe diminutif -et, littéralement « petit parc ». De nos jours, ce sens serait conservé en picard, parquet signifiant « petit enclos ».
De là, en menuiserie, un parquet désignait un assemblage de panonceaux, puis, par extension, tout assemblage régulier de lames de bois.
Sous l’Ancien Régime, pour distinguer le « vulgaire », ou peuple, du « sacré », à savoir l’estrade de la formation de jugement (dont faisait partie le procureur), la « barre » (devenue aujourd’hui la « barre des témoins ») délimitait le « champ de justice ». Pour différencier le procureur des juges, celui-ci était positionné dans un « parquet ». Cette explication, historiquement incertaine, permet en tout cas de comprendre pourquoi le ministère public (procureurs et substituts) est désigné comme étant « le parquet » dans le jargon judiciaire.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
parquet parquets
\paʁ.kɛ\
 
Vantail de la cathédrale de Poitiers composé d’un bâti contre lequel était appliqué un parquet de planches de chêne. (2)
 
Vue zénithale sur un parquet (3).

parquet \paʁ.kɛ\ masculin

  1. (Agriculture) Enclos pour parquer, volailles, moutons, veaux, etc., ou pour diviser en compartiments un vaste pâturage.
    • [...] il avait continué d'être ce qu'il était, sans se charger d'un acte malhonnête, sans se risquer à une crapulerie, par exemple voler des faisans en parquet... — (Maurice Genevoix, Raboliot, 1925, quatrième partie, chapitre 2, réédition Le Livre de Poche, page 230)
  2. (Menuiserie) Assemblage de bois, bordure d’encadrement.
    • Le parquet de cette glace est trop haut pour l’appartement, il faut le raccourcir.
  3. (Menuiserie) Assemblage fait de minces planches clouées sur des lambourdes et qui forme le plancher d’une salle, d’une pièce, etc.
    • Le parquet est une chose inconnue en Espagne, ou du moins je n’y en ai jamais vu. Toutes les chambres sont carrelées en briques ; mais, comme ces briques sont recouvertes de nattes de roseau en hiver et de jonc en été, l’inconvénient est beaucoup moindre. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • D’un coup de rasoir, je lui coupai la tête, et le tronc, d’où un flot de sang s’échappait, gigota quelques secondes sur le parquet. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Les tout-à-l'égout ne fonctionnaient pas, et les soldats logés là avaient installé des feuillées sur les parquets. C'était le cas dans beaucoup de maisons; […]. — (Jean-Pierre Vivet, Les Mémories de l'Europe: L'Europe Moderne, 1914-1970, Éditions Robert Laffont, 1973, page 117)
    • Parquet en feuilles : Celui qui se compose de plusieurs assemblages pareils qu’on appelle feuilles de parquet.
  4. (Danse) Piste couverte pour danser.
    • Elle se mit à fréquenter les « parquets » aux foires et aux fêtes, à danser furieusement, à se promener très tard, dans le chemin de ronde, un bras d’homme autour de la taille. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 83)
    • Lorsqu'il a racheté ce petit dancing, en 1986, ce n'était qu'un modeste « parquet » où les sexagénaires des villages entre Narbonne et Béziers aimaient se retrouver le samedi soir pour danser le tango et la valse au rythme d'un orchestre local. L'endroit était franchement has been et la clientèle s'amenuisait. « Le Gentleman » était, à l'époque, une espèce de construction provisoire. — (Eric Brunet, « Combien de verres dans une bouteille ? », dans La Bêtise administrative: Excès absurdités bavures et autres scandales, éd. Albin Michel, 1998)
  5. Espace limité par les sièges des juges et par le barreau où sont les avocats.
    • On fit entrer les parties dans le parquet.
  6. (Justice) Lieu où se tiennent, en dehors des audiences, les magistrats du ministère public.
    • M. le procureur général est au parquet.
    • Aller au parquet.
    • Tenir le parquet : Tenir séance au parquet.
  7. (Justice) (Par extension) Ministère public, par opposition aux magistrats du siège.
    • L’inspection générale de la police nationale a été saisie par le parquet de Nice. — (Le Monde avec AFP, Menton : un policier tue un SDF armé d’un couteau qui tentait de se suicider, Le Monde. Mis en ligne le 12 août 2019)
    • Un jour, il « chroniqua » si fort que le Parquet lui réclama des comptes. Traduit en justice pour avoir injurié les « armées de terre et de mer » et prêché la guerre civile, il s’en tira avec deux mois de prison et quelques francs d’amende. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 28-29)
    • Le parquet s’est transporté le soir même sur le lieu du meurtre. — (Le Moniteur roussillonnais (Perpignan) du 11 juin 1881)
  8. Enceinte d’une bourse où se réunissent les agents de change pour faire constater le cours des valeurs.
    • Le parquet des agents de change.
  9. (Foresterie) Peuplement d’une surface comprise entre 0,5 et 1 hectare.
    • De même, les peuplements irréguliers sont conduits en futaie irrégulière, et leur régularisation n’est envisagée que si l’évolution du contexte ne permet plus une gestion durable (exemples : renouvellement non assuré à cause d’un déséquilibre forêt-cervidés, dépérissement sévère lié au changement climatique) et conduit à leur renouvellement « surfacique » par parquets ou parcelles (y compris par plantation). — (Thierry Sardin, Massif Vosgien : sapin, épicéa et pin sylvestre, Office national des forêts, 2012, ISBN 978-2-84207-356-5)

SynonymesModifier

Ministère public de justice

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier



HomophonesModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

  • parquet sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français parquet.

Adjectif Modifier

Indénombrable
parquet
\Prononciation ?\

parquet \ˈpɑːkeɪ\ (Royaume-Uni) ou \pɑːrˈkeɪ\ (États-Unis)

  1. (Menuiserie) Parquet.
    • parquet floor

Nom commun Modifier

parquet \ˈpɑːkeɪ\ (Royaume-Uni) ou \pɑːrˈkeɪ\ (États-Unis)

  1. (Menuiserie) Parquet.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Verbe Modifier

parquet \ˈpɑːkeɪ\ (Royaume-Uni) ou \pɑːrˈkeɪ\ (États-Unis) transitif

  1. (Menuiserie) Parqueter.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • parquet sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

ItalienModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Invariable
parquet

parquet \Prononciation ?\ masculin invariable

  1. (Menuiserie) Parquet, assemblage de lattes de bois qui forme le plancher d’une salle.

Voir aussiModifier

  • parquet sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien)